Inde

L’inde est un pays où vos 5 sens sont constamment mis à l’épreuve avec les couleurs , les épices ou odeurs d’excréments, les bousculades, les klaxons constants et la nourriture ultra relevée, mais c’est aussi bien évidemment l’hindouisme, les vaches, le yoga, le kamasutra, le Taj Mahal ainsi que celui de la des arnaques ficelées ou improvisées, des rues remplies de déchets  comme ça ne l’est dans aucun autre pays.

Alors qu’est ce que j’en pense …. l’inde je l’aime et je la déteste. Pas de demie mesure. L’un et l’autre en même temps. J’aime sa culture et ses habitants ultra ouverts aux rencontres, je déteste ne pas pouvoir manger en street-food pour goûter à toutes les saveurs indiennes de peur de tomber malade ou le bruit quasi permanant des klaxons ou la saleté des rues.

New Delhi

New delhi, c’est la première impression que j’ai eu de l’inde. Et autant dire qu’en plus de ne pas être en forme suite à 5 jours difficile au Myanmar … je ne me suis vraiment pas sentit bien dans cette ville.

Arrivé le soir avec un autre voyageur rencontré dans l’aéroport, nous décidons de nous rendre à l’hostel que j’avais réservé auparavant, qui, d’après nos cartes semblait être exactement dans le centre ville. Comment savoir ? Sur les cartes de l’application « HostelWorld » ou « Google Maps », les zones où se situent beaucoup de restaurants – qui sont généralement les centres villes – sont surlignées en orange. C’est donc tout simple.

Arrivé de nuit au fameux « Main Bazard » surligné en orange, les rues désertes & pleines de déchets, nous pénétrons dans la petite rue où se situe notre hostel. Une petite montagne de déchets à enjamber accompagné de toilettes à ciel ouvert sonnent l’ambiance du lieu. L’hostel est correct, mais à peine un pied dehors et on ne se sent pas bien. Pourtant je ne suis vraiment pas difficile, mais là … c’est sale tout simplement.

Le lendemain matin, la rue est bondée de rickshaw, moto, voitures, vaches, cochons, chiens, mendiants, vendeurs de rue. Pour autant il y a des touristes, et l’endroit n’est pas dangereux. On aurait envie de s’y sentir bien, mais ce n’est définitivement pas un endroit où séjourner plusieurs jours.

L’ambiance est donc à sont comble et je saute les deux pieds dans le plat dès mon arrivée en inde.
Dans le reste de la ville, les rues sont généralement plus propre, mais le trafic reste évidemment le même. 20 millions d’habitants véhiculés, ça fait du bazard ! (et pourtant pas de bouchons hmm hmm)

Parmi les visites, une bonne surprise, celle-ci dessous, la grande mosquée de Delhi : Jama Masjid

Classement par
« 1 de 2 »

Vrindavan

Centre de pèlerinage lié au culte de la divinité hindoue Krishna : Huitième incarnation (dans le but de tuer le cruel roi Kansa) de la divinité Puranique Vishnou (dieu d’origine védique au caractère solaire représentant les principes de permanence, continuité et conservation).
Cette ville est l’endroit oú Krishna a passé sa vie. Non loin de la ville de Mathura – ou Krishna est né.

Après avoir relu et appris par cœur la phrase précédente, sachez que la religion compte 33 devas dans les textes anciens, mais certains parlent aujourd’hui de 330 millions ! Imaginez le nombre d’histoire à apprendre oO.

Classement par

Holi

Assurément la plus grande fête des couleurs du monde !

Associée à l’amour divin de Raidha et de Krishna, elle marque la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps.

La légende la plus populaire concernant cette fête raconte l’histoire de Prahlad, fils du roi Hiranyakashipu et adorateur de Vishnou. Malgré les persécutions de son père et de sa tante, la démoniaque Holika qui était insensible au feu, Phrahlad ne voulut pas cesser d’adorer Vishnou. Lorsque, prenant dans ses bras l’enfant Prahland, Holika pénétra dans les flammes d’un bûcher qu’elle avait allumé afin de le tuer, c’est elle qui, par l’intervention de Dieu, fut réduite en cendres alors que Prahlad en sortant sans une égratignure.

L’hindouisme, une introduction – Dharam Vir Singh

 

Lathmar Holi

Les hommes sont battus par les femmes avec des battons dans la ville de Gokul
La légende raconte que le Seigneur Krishna ayant rendu visite à sa maîtresse Radha, et essayant de taquiner elle et ses amies avec amour, a été chassé par le groupe de femmes avec des batons.

 

Classement par
« 1 de 2 »

Widow’s Holi

Les veuves habillées en blanc n’ont normalement pas le droit de célébrer holi et doivent rester enfermées chez elle, mais il y a quelques années, cette tradition fût brisée et elles se sont mises à célébrer Holi également plusieurs jours avant.

Holi at Banke Bihari

C’est l’endroit où la célébration du Holi est la plus dingue religieusement parlant. C’est fou. Le temple Banke Bihari est connût par l’ensemble des Indiens. des dizaines ou centaines de milliers de personnes se « pressent » littéralement sur une durée de 5 jours pour entrer et sortir du temple.
Si vous avez déjà fait un « pogo » en concert, c’est à peu près la même chose, mais façon indienne avec de la couleur partout. C’est épuisant, magnifique, émouvant. On en ressort plein d’émotion. J’ai adoré !

Classement par

Holi procession

Dans la ville de Mathura, un petit peu partout, le soir précédent le jour de la célébration Holi, des feux sont allumés pour commémorer la destruction de holika qui représente les forces du mal.

Holi from Holi Gate

Le véritable jour d’holi est arrivé, départ dans la rue située derrière la « Holi Gate » de la ville de Mathura. Encore une fois la bataille de couleur est dingue, mais en plus viens s’ajouter de l’eau de couleur. Des Indiens sont effectivement posés sur les toits avec des pistolets et bombes à eau ou encore des seaux et attendent la première voiture, le premier rickshaw, ou tout simplement le premier passant et SPLASH c’est la trempette assurée.

Holi c’est drôle ! tout le monde a le sourire, tout le monde se souhaite un joyeux Holi, tout le monde se lance des couleurs et tout se fait de façon bon enfant. Pendant quelques heures, tout s’arrête pour laisser place aux couleurs ! D’ailleurs, les vaches et les singes qui se baladent dans les rues y participent aussi. M’enfin pas certains qu’ils apprécient autant que nous.

Le seul bémol est pour les femmes touristes, les indiens profitent d’avoir la possibilité de toucher votre joue avec leur main pour vous poser délicatement de la couleur dessus en vous souhaitant un joyeux Holi, pour, dans le même geste utiliser leur main gauche afin de vérifier le bonnet de votre poitrine…

Classement par

Agra

La ville du Taj Mahal, mais il n’y a pas que ça à voir, on s’est également balladés dans un parc pour voir le Taj Mahal, puis de l’autre côté de la rivière pour y voir le Taj Mahal 😀

Classement par

Tajmahal

Surpris ? ^^.
Le Taj Mahal est évidemment le bâtiment le plus connu de l’inde mais il est aussi le mausolée le plus parfait de l’architecture arabo-indienne !
Shah Jahan le fit construire cette immense tombe au 17ème siècle en l’honneur de sa 3ème épouse défunte Mumtaz Mahal dans laquelle elle pourra reposer pour l’éternité. Une belle histoire d’amour donc :).

Classement par

Chand baori

Un Baori ou puit à degrès comme il y en a beaucoup en inde. Permettant de récolter simplement l’eau pure des moussons puis de la réutiliser par la suite. Immense, curieux et joli, ça valait le coup de faire un stop sur le chemin entre Agra et Jaipur.

Classement par

Jaipur

La ville rose !

Classement par
« 1 de 2 »

Amber Fort

Un immense fort de 4km².

Classement par

Yantra Mandir (Jantar Mantar )

Au patrimoine mondial de l’UNESCO, cet observatoire astronomique a pour but d’établir les moments les plus propices concernant les mariages ou autres événements.

Les constructions son impressionnantes de par leur taille et leur formes, notamment le  Brihat Samrat Yantra, plus grand cadran équatorial au monde.

Classement par

Un Bollywood au Raj Mandir

Ouvert en 1976, le theatre Raj Mandir est devenu un symbole de la ville de Jaipur et du Rajahstan. Aujourd’hui un film Bollywood est passé tous les soirs à 21h30. Les gens y viennent pour se détendre, rigoler, crier, sifler. L’ambiance est vraiment sureprenante.

Le film du moment était : Badrinath ki dulhania

Badrinath Ki Dulhania c’est l’histoire d’un héros que l’on voit beaucoup plus à l’écran que le personnage féminin, mais c’est aussi l’histoire d’une femme qui a le choix. Une femme qui décide de se marier ou non, de travailler ou non, d’être réduite au rang de marchandise à cause de la dot ou non.


Une analyse plus complète rapportant de la situation actuelle et passée de la femme en inde et les dénonciations qui sont faites dans le film, en cliquant sur le lien ici !

Les effets pervers de la dot ne sont malheureusement pas près de s’estomper… Selon le Bureau national des crimes (National Crime Register Bureau), l’année 2014 a vu a elle seule 8 455 décès liés à la dot, soit 30 femmes qui meurent tous les jours… Plus d’infos

Pushkar

Que ça fait du bien de trouver une ville où la campagne est accessible en inde. Ni une, ni deux, benjamin et moi avons loué une moto et sommes partis à l’aventure sur les routes cabossées entre les collines pour passer aux travers de petits villages et visiter quelques temples.

Pratiquement plus aucun klaxon, une vue de plusieurs kilomètres à la ronde de végétation aride. C’est beau et ça relaxe énormément en inde où le brouhaha est omniprésent.

Les collines présentes autour de la ville offrent également une vue imprenable, mais ça se mérite ! Des centaines de marches à gravir pour obtenir une récompense de taille : les jeunes de la ville qui viennent effectuer les cérémonies religieuses au coucher du soleil.

Classement par

Udaipur

Ville connue pour son « city palace » et son lac.

Classement par
« 1 de 2 »

Jaisalmer

Surnommée la ville dorée, en  référence à son château de sable au milieu du désert si séduisant. Les touristes indiens le savent c’est une belle ville et le désert autour est magnifique également.

Classement par

Road Trip en Royal Enfield

Un des plus beau moment de mon voyage en inde c’était ici, au guidon de la moto la plus connue des voyageurs en inde, la fameuse Royal Enfield.

Classement par
« 1 de 2 »

Jodhpur

Dernière étape de mon voyage en inde, la ville bleue est connue pour sa couleur, mais aussi pour avoir son propre taj mahal et son propre fort.

Classement par

Alimentation

Classement par