Myanmar

Devenue indépendante du Royaume-Uni en 1948, l’ex Birmanie, après avoir subi un coup d’état orchestré par général Ne Win le chef des forces armées le 2 mars 1962 alors sous le gouvernement du premier ministre U Nu, le pays verra son nom changer pour Myanmar ainsi que son drapeau et hymne national en 2010.

La presse, l’ONU et autres organisations sont encore divisées quant-à l’appellation du pays.
Tout repose en fait sur son opinion ainsi que le respect que l’on souhaite montrer envers le gouvernement actuel : si l’on le reconnait (ses décisions et actions) on nommera le pays Myanmar.

Pour l’instant, il semblerait que la France ne reconnaît pas la nouvelle dénomination car sur le site officiel de diplomatie du gouvernement Français, le nom inscrit est toujours « Birmanie ».

Ce qui complique les opinions c’est que le gouvernement actuel est en conflit permanent avec des minorités ethniques qui revendiquent désormais leur propre état ainsi que le droit d’exercer leurs religion qui n’est pas le bouddhisme : Animisme, Chrétiens, Musulmans.
On pourra citer par exemple les Rohingyas du Rakhin State ou Karen du Karen State qui se battent (littéralement avec armes à feux) actuellement tous les jours pour revendiquer leur existence, car ils n’existent officiellement sur aucun registre.

Je vais m’arrêter ici, car la situation est très compliquée et je dois l’avouer malgré tout l’intérêt que j’y ai porté je suis encore un peu à la masse. Le mieux si ça vous intéresse est de faire vos propres recherches sur internet, en notant évidemment que chaque journal ou organisation a sa propre opinion du conflit. Des vérités seront donc mises en avant ou adoucies en fonction … PAS FACILE !

Pour la suite de l’article, j’utiliserais « Myanmar » puisque c’est ainsi que les locaux que j’ai rencontré nomment désormais leur état.  Aussi, j’utilise cette dénomination pour faire référence au gouvernement et à la situation qui sont en place au moment de mon voyage et non dans le but d’exprimer mes idées.

Mon opinion sur ces conflits est bien évidemment privée, mais reste  surtout très pauvre en connaissances.

Yangon

Une grande ville aux allures « abandonnées » dont les traces de colonisation anglaises sont encore bien visible, puisque nombre d’immeubles datent de cette époque.

Parc Kandawgyi

Si chaque grande ville à son grand parc où trouver de la tranquillité et voir un beau coucher de soleil, celui-ci est définitivement celui de Yangon. Après une après midi passés allonger sur l’herbe et à se balader sur le très long pont en bois pour traverser le lac on a décidément vraiment envie d’y retourner.

Classement par

Swedagon Pagoda

Une immense pagode presque complètement recouverte de feuilles et plaques d’or, située au nord de la ville. Cet immense lieu de culte, en plus d’être vraiment beau, est assailli par des bouddhistes venue de toute l’Asie pour prier. Agréable, reposant et impressionnant.

Classement par

Inle Lake

Cet immense lac au centre du pays dont la majorité n’est pas réellement visible des côtes.
Pour l’apprécier, il faut prendre un bateau et se rendre dans les villages flottants qui fabriquent à la main : des bateaux, sculptures en bois ou encore cigares. La partie sud mêle rizières verdoyantes et villages en bois. Faire le tour complet à vélo en une journée est une aventure géniale.

Classement par

Trek Inle Lake – Kalaw

Un trek qui zigzague entre les collines et plantations de chili. ça monte et descend légèrement ce qui rend les 55 kilomètres de marche à faire en deux jours vraiment plus facile.
Les paysages sont verts et le ciel est bleu. La difficulté est surtout la chaleur avoisinant à l’ombre 35 degrés Celsius. Beaucoup de très belles images gravées sur les rétines en souvenir !

Classement par
« 1 de 2 »

Mandalay – Sagaing

Mandalay semble être une ville assez décevante pour l’ensemble des touristes que j’ai rencontré. Effectivement le centre ville n’a vraiment rien d’atypique. Mais tout au sud de la ville, il y a Sagaing ! Une petite ville qui regorge de monastères et pagodes !
Sans le moindre effort, on peu même monter en scooter jusqu’à un des bouddhas les plus hauts situés au sommet d’une colline. et regardez la vue ! Définitivement un endroit oublié des touristes où se trouve l’un des plus beau couchés de soleil du pays !

Classement par

Bagan

Réputée mondialement pour son levé de soleil avec des ballons qui s’invitent dans le courant d’air entre nous, après avoir grimpé sur une pagode, et l’horizon.
Le résultat oscille chaque dizaines de seconde entre le bleu du ciel et le jaune, puis orangé puis rouge du soleil très loin à l’horizon. Un beau spectacle !

Ah, et j’ai trouvé une pagode IDEALE sans aucun touriste (nananère, c’est pas facile), perdue au milieu des centaines qui convient aussi bien pour le levé que le coucher de soleil. Si jamais vous passez par là avant d’y aller, n’hésitez pas à me demander 🙂

Classement par

Hpa-An

Une petite merveille de ville de plus comme j’en ai connu à Thakek au Laos ou dans le nord du Vietnam.
Des formations rocheuses plus qu’étonnantes qui sortent au beau milieu de grandes pleines et qui abritent très souvent des grottes immenses dont les locaux profitent pour rendre hommage au Bouddha.

Une des attractions favorites est la Bat Cave, cette grotte surnommée ainsi qui révèle un spectacle impressionnant : tous les soirs à la même heure, des centaines de milliers (plus de 300 000 ?) de chauves-souris sortent en moins de 15 minutes moment dans une nuée noire pour aller chasser la nuit.

Classement par
« 1 de 2 »

Mont Zwegabin

Une de ces formations rocheuses les plus hautes de la région. Après deux heures de montée de marches, la vue est splendide !
Parce que oui, en Asie, ces sentiers qui rejoignent des monastères et Bouddhas sont entièrement composés de marches bétonnées … il faut bien que tout le monde puisse y monter en tongs !

Classement par

Le train

Alors autant le dire tout de suite : le train c’est long, ça secoue de gauche à droite et de haut en bas, ça remue, ça donne l’impression qu’il va dérailler à n’importe quel moment, ça crie pour vendre de la nourriture à toute heure, c’est incroyablement bruyant : les connections entre les wagons en métal claquent entre-elles, c’est aussi très froid car les portes et fenêtres sont grandes ouvertes. Bref vraiment inconfortable ! Si vous aimez le confort, passez votre chemin. Vous croyez qu’il y a des lits ou des classes VIP, mais il y a des punaises de lits et les fauteuils VIP rebondissent encore plus que les sièges en plastique dur de la « Ordinary Class ».

Que des désavantages alors ?

Oh que non, les bons côtés sont vraiment motivants. Le train roule en pleine nature, pas de circulation et pollution visuelle pour les levés et couchés de soleils. Il y a aussi les locaux qui vous offriront de la nourriture, des cigares, de brefs mais magnifiques échanges ainsi que pleins de sourires. C’est également beaucoup moins cher que le bus, souvent le prix est divisé par deux ou quatre.

J’ai traversé pratiquement tout le Myanmar en train avec une autre voyageuse, Eva, et nous avons adorés.

Classement par

Alimentation

J’ai l’impression de manger mieux que dans les autres pays Asiatiques. Il y a plus de verdures, de choix, de sauces, de variétés et des fruits. C’est très bon. Voyez quelques photos :).

Classement par

Coutumes et habitudes surprenantes

Pyjama

  • En se baladant dans la rue, on croise des personnes de tout âge en Pyjama. Oui oui … bleu, jaune vert, à canards, à pois, ou arboré de tout autre motif criard, ici il n’y a aucune honte à en porter.
  • Un américain vivant au Myanmar m’a expliqué que ce serait les Benjamins de chaque famille, peut importe leur âge qui ont la possibilité de travailler ou sortir en pyjama de part leur statut de petit dernier.

 Thanaka

  • Provenant d’un arbre, le Limonia Acidissima, les femmes, enfants et jeunes principalement se peignent tous les jours de cette peinture/crème/poudre sur le visage : les joues, le front et le nez.
  • Les propriétés sont antirides, adoussissantes ou semblables à celles d’une crème solaire. Mais chacun le dispose d’une façon qui lui est propre ce qui ajoute un caractère beauté à son utilisation.

 Feux

  • Des feux sont déclenchés volontairement par les habitants en pleine forêt ou à côté des villes et habitations. Des hectares entiers sont brulés sous un soleil de plomb de 35 degrès l’après midi et ça dure pendant la nuit.
    Après avoir demandé quelques explications à des locaux, il semblerait que ce soit pour « créer de l’herbe pour les vaches » mais aussi interdit par le gouvernement – on comprends aisément pourquoi d’autant plus que j’ai vu récemment une news expliquant qu’un des feux sûrement déclenché pour la même raison s’était propagé jusqu’après la frontière chinoise, brulant au passage une grande partie d’un Parc National protégé.

Noix de Bétel

  • Ces noix qui poussent sur une sorte de palmier. Elles sont découpées et placées dans une feuille de bétel assorties d’un peu d’hydroxyde de calcium et tabac fermenté dans de l’alcool de riz. La composition est ensuite à placer dans la bouche contre la joue et à saliver et mâchouiller pendant le plus longtemps possible.
  • Résultat ? Un stimulant doux, mais surtout des dents rouges éclatantes sur le moment, puis noires, rouges et de plus en plus abîmées si vous en mâchez régulièrement.
  • Nombreux sont les Myanmarais qui en sont addictes.

Volant à droite, voie de droite

  • Ici on conduit à droite, comme en France, mais le volant est à droite ! Effectivement ils ont changés le sens de circulation mais ont ommis de penser au fait que toutes les voitures importées le sont d’Asie et que le volant se situe à droite.
  • Je vous laisse imaginer le coté pratique pour se garer ou dépasser d’autre véhicules.

Longyi

  • En Indonésie Sarong, ici c’est le Longyi. Légèrement différent du premier qui est un morceau de tissus en écharpe, celui-ci est fermé, c’est donc un « tube » qu’ils se fixent autour de la taille. Pratiquement tous les Myanmarais en portent toute la journée.
  • En dessous ils peuvent être habillés ou nus comme des vers.