Santiago de Chile

Le voyage c’est aussi faire des sacrifices, et suite à une de mes rencontres lors des semaines précédentes, j’ai disposé de beaucoup moins de temps pour visiter le pays et m’envoler pour l’Australie : 5 jours ! Un peu court -.-« , surtout qu’on m’en avait beaucoup parlé avant.
Je suis donc resté à Santiago en me promettant de revenir, vite, vite !

Santiago

Une grande ville, des prix bas en comparaison de l’Argentine et Uruguay que ce soit pour l’alimentation ou le lèche-vitrine. J’ai adoré la « Plaza de Armas » ainsi que les rues piétonnes qui la traversent, il y a tout le temps des danseurs, musiciens, chanteurs, peintres, groupes de musiques, groupes de danse etc … c’est animé du petit matin jusqu’après la tombée de la nuit.

Classement par

San Cristobal

Les photos parlent d’elles même, la vue est fabuleuse. Dans mon hostel on m’a très fortement déconseillé d’y aller pour regarder le coucher de soleil, car le retour dans la rue principale serait mal famé !
J’aime bien ne pas trop écouter les informations touristiques et me fier un peu plus à mon instinct qui me disait dans ce cas précis : vas-y  quand même c’est impossible que tu sois le seul touriste à vouloir voir le coucher de soleil depuis le « San Cristobal ». Sur l’aller, je regarde la rue dont on m’a parlé « Pio Nono » à droite à gauche sur le chemin de l’aller je n’y vois que des bars sans trop de monde et surtout des étudiants.
Effectivement au retour, beaucoup plus de monde, des personnes qui commencent a boire assez tot le soir mais pas le moindre risque ! Par contre, d’autres jeunes de Santiago m’ont déconseillé d’y aller seul, le soir passé 1 heure du matin surtout si on ne parle pas bien espagnol … mais bon c’est un peu comme dans tous les quartiers alcoolisés du monde ni plus ni moins :).

Ce petit retour, pour vous dire que si vous passez par là : allez-y c’est magnique !

Classement par

Alimentation

Classement par