Uruguay

Ainsi donc, nous voilà partit Lucia et moi pour l’Uruguay ! Comme je l’ai expliqué dans mon précédent post sur l’argentine, cette destination n’était pas du tout prévue, ce qui la rendait peut être encore plus attrayante.

Nous prenons donc sa voiture et effectuons la traversée en ferry de Buenos Aires à Colonia.

Avant tout, il faut préciser que l’Uruguay est connu comme le St Tropez de l’Amérique du Sud. Un des endroits les plus chers où les touristes pleins de sous vont pendant les vacances.
Nous avons été dans le pays pendant la période hivernale, il n’y a donc pratiquement AUCUN touriste, les hostels sont complètements vides et les prix sont beaucoup plus bas. On nous a également expliqué que certains établissements comme des casinos ou restaurants ouvrent uniquement pendant l’été pour une période de quelques mois et gagner plusieurs millions de dollars …

Colonia

Colonia est une jolie petite ville, mais nous n’avons pas trouvé graaaand chose à y faire. Le bord de mer est très sympa, les balades à pieds permettent de respirer le calme, c’est agréable.

Classement par

Montevideo

La capitale du pays. Une très grande ville, qui fait oublier que nous sommes en Amérique du Sud. Il y a tout ce qu’il faut, une rue piétonne, des fast food, des magasins de souvenirs, des visites de vieux bâtiments, beaucoup e théâtres.

Classement par

Punta Del Este

La ville où se trouve la fameuse sépulture des doigts qui sortent du sable, que vous pouvez voir sur toutes les brochures faisant la promotion du pays. Une ville aux allures de villes, j’ai trouvé un peu dommage qu’il n’y ai pas de zone pétione.

Pas loin de la ville, il y a également « Casapueblo », maison de l’artiste l’Uruguayen Carlos Páez Vilaró, qui est une construction pour le moins atypique et complètement blanche. très agréable pour s’y balader.

Classement par

Punta Del Diablo

Sans hésitation, l’endroit que je préfère dans ce pays. Une petite ville aux allures hippies dans lequel le temps semble s’être arrêté. Une anglais qui travaillait dans l’hostel est d’ailleurs venue dans cette ville aux allures de bout du monde pour essayer d’y vivre définitivement car elle ne supporte pas de vivre dans notre société actuelle, survoltée, politisée et bien trop complexe à son goût.

Il est vrai qu’on s’attache bien vite à la ville et qu’on a envie d’y rester … longtemps !

Classement par

Ah j’oubliais 😉 , la consommation de cannabis est légale en Uruguay, j’ai trouvé cette infographie qui explique de façon simple et imagée, en espagnol, comment ça fonctionne :

Au final, une super semaine avec Lucia dans un des pays les plus riches que j’ai parcouru. Si je devais y retourner, je pense que j’irais passer une semaine à Punta Del Diablo, mais chuuut ne le faites pas trop savoir ! ^^.